« Qui a plus de toits a plus de neige. » Proverbe persan

Départ en ferry

Le vendredi 13 octobre, nous embarquons sur le ferry vers sept heures du matin et profitons du lever de soleil sur la Manche, dépensant nos dernières livres sterling dans un petit déjeuner à bord. Nous récupérons l’heure de retard sur nos lecteurs français et arrivons à Calais sur les coups de dix heures. Nous nous mettons tout de suite en route vers le village d’Appilly en Picardie.

13 octobre | 7h37

Départ de Douvres

13 octobre | 14h20

Mont de bicyclettes

Sur la route la verdure du Royaume-Uni n’est plus, le gris s’est invité au ras des paysages mais les températures sont par contre légèrement remontées. Alors que TNT décide de caler pas moins de trois fois dans le pourtant Pas-de-Calais, nous découvrons que cette région doit être une fournisseuse officielle de betteraves sucrières, que nous voyons s’entasser en d’immenses monts sur les bords de route.
Nous faisons une pause touriste aux ruines de l’abbaye du Mont-Saint-Eloi, aux côtés de laquelle s’élève une étrange sculpture de bicyclettes. Après quelques kilomètres, nous nous décidons pour une pause en Somme, où nous trouvons un petit coin près d’un étang sympathique où vivent plusieurs volatiles qui nous tiennent compagnie pour la fin de journée.

13 octobre | 16h33

Repos au soleil !

13 octobre | 19h05

Coucher de soleil sur l'étang

Nous arrivons joyeusement à Appilly le lendemain matin où Monsieur passera une semaine chez l’un de nos amis, sa fille et le chien Baloo pendant que, pour le travail, je retourne sur Marseille d’un coup de Oui Go TGV – pris au bon moment les billets peuvent être trouvés à 10 euros.

13 octobre | 14h23

Abbaye du Mont-Saint-Eloi

14 octobre | 12h41

Baloo

Nous reprenons la route quelques jours après mon retour : nous traversons l’Aine dans le brouillard, puis les vertes Ardennes avant d’entrer en Belgique, réalisons notre incursion habituelle au Luxembourg pour un plein de gasoil détaxé et nous reposons dans la ville belge d’Habay près d’une rivière. Le 27 octobre nous arrivons aux Pays-Bas à l’heure pour un entretien d’embauche dans une agence intérim à la recherche d’électriciens. Avec chacun un travail, nous voilà parés pour terminer l’année dans le village de Voorthuizen. Entre visites à la famille – celle de Monsieur comme de moi-même, oui j’ai certains expatriés dans le coin 😉 – balades, nous nous adaptons tant bien que mal à ce joli pays hélas fort souvent sous une couverture grise. Le froid est supportable si le soleil est au moins de la partie, ce qui est rarement le cas.

10 décembre | 14h39

Bonhomme grandit !

9 décembre | 10h56

Nos maisons à Voorthuizen

Nous avons par contre le droit à quelques superbes jours de chute de neige, une première pour moi ! Des flocons qui tombent sans presque jamais s’arrêter et recouvrent tout d’un épais manteau blanc qui mettra plus d’une semaine à disparaître. De quoi construire un bonhomme de neige, faire quelques batailles, déneiger TNT qui apprécie encore moins que nous le froid et l’humidité ambiants.

9 décembre | 10h50

Bonhomme de neige

10 décembre | 14h49

Blanc manteau

Fin décembre nous récupérons le frère et sa fille à l’aéroport d’Amsterdam, Noël se passe dans la famille néerlandaise avec tantes et oncles, nous faisons une visite un peu plus au nord, à Creil chez un cousin, puis chez un autre cousin nous passons le nouvel an que l’ensemble des néerlandais fêtent à tous les coins de rue, dépensant des centaines d’euros en pétards et feux d’artifices. A minuit, il suffit de sortir de chez soi pour voir des feux d’artifices éclater partout dans le ciel ! Les voisins viennent à vous, coupe de champagne en main vous souhaiter des « Beste wensen ». 😀

Le premier jour de la nouvelle année nous faisons de nouveau un crochet par Amsterdam pour y voir cette fois-ci des cousins de mon côté avec qui nous passons la soirée avant de reprendre la route à quatre dans TNT. Une petite semaine de road-trip en famille, à travers de nouveau la Belgique, le Luxembourg, un arrêt à Bourgoin Jallieu déjà visité – toujours avec plaisir, puis la Côte d’Azur… Où nous n’avons pas prévu de prendre nos quartiers trop longtemps… 😛

10 décembre | 15h20

Travail sur le site avec une coccinelle

12 décembre | 9h51

Un peu de soleil !

En attendant de prochains voyages – restez connectés, ça ne saurait tarder – nous vous souhaitons à tous une « gelukkig nieuwjaar » ! :mrgreen:

Pas de mot sur cet article mais une citation pour terminer, notre nièce pendant le voyage retour : « Tataaaa… C’est encore loin ? » 😀

7 Comments on “« Qui a plus de toits a plus de neige. » Proverbe persan”

  1. CHERS CLAIRE ET RONALD,BON DEPART POUR LA GRANDE AUSTALIE, LE JOUR SE LEVE ET L’HORIZON sera different ,on pense à vous ,à bientot pour vous lire bises Domi &Claude.
  2. Coucou les voyageurs..
    Merci pour ce partage clôturant 2017..
    Nous lirons avec plaisir, vos prochaines aventures que nous aurons ainsi l’impression de vivre un peu à vos côtés..
    Take care..
    Gros bisous
  3. Merci pour le message, en espérant continuer de vous faire voyager !
    Merci pour le partage de début d’année 😉 , très bientôt des nouvelles.
  4. Cc les voyageurs, merci d’avoir pris le temps de clôturer votre dernier périple car ce n’est pas évident de le faire en décalé j’imagine… Savez-vous la date approximative de votre départ ? Lucile a quitté la Nouvelle-Zélande le 23 janvier et se trouve aux Philippines actuellement, après ce sera le Vietnam, Laos, Cambodge et Thaïlande puis une escale à Amsterdam avant le retour sur Bordeaux….Marie et Régina retournent en Indonésie en juin et nous autres avons la Norvège au programme de cet été ! Gros bisous des bordelais
  5. Oh presque pas en décalé, juste un article couvrant plusieurs semaines hihi ! Mais je fais ça bien, je prends régulièrement des notes qui me serve à rédiger les articles, même deux mois plus tard ! 😉

    Eh bien… nous sommes partis le 29 janvier ! Nous sommes au Cambodge jusqu’au 12 février, Lucile ne sera peut-être pas encore là. Si oui, n’hésites pas à nous envoyer un message pour nous donner ses dates et itinéraire. 🙂

    Merci de nous suivre et hâte d’avoir vos retours sur la Norvège cet été, ça nous donnera des idées pour un futur road-trip européen.

  6. Un peu de décalage de lecture sur le décalage d’écriture, mais c’est le propre du principe, puisque on lit Hugo, Voltaire et bien d’autres avant eux . Donc peu importe c’est ce qu’il y a écrit qui compte.
    Bisous
    Take care
  7. Pour sûr, tu prêches une convaincue ! Ce n’est pas moi qui irait dire quoi que ce soit sur les délais. 😉 Le temps est une notion subjective de toute façon. 😀
    J’ai lu l’excellent livre Ébène du journaliste polonais Ryszard Kapuscinski, je ne sais plus si c’est lui ou quelqu’un d’autre montant dans un car en Afrique qui demande au chauffeur à quelle heure part le car, ce à quoi le chauffeur répond tout naturellement « lorsque le bus est plein ». 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *