“Kleine juichen en geweldige ontvangst maakt vrolijk feest.” William Shakespeare

Foto route NZ

zondag 10 de ochtend van februari Terugkeren op onze stappen van de Farewell Spit, nemen we de brunch op het gebied waar we gisteren waren, genieten van de nieuwe weergave van Sandy Bay. Back in Motueka nemen we een ritje op de grote markt en ga naar het informatiecentrum voor meer informatie over bosbranden. De dame vertelde ons dat de weg is afgesloten en dat in ieder geval is er geen noodzaak om terug te keren naar Richmond, kunnen we direct ten zuiden langs de Kahurangi National Park.

Een lunch Glenhope, de brandstof in Murchison, We steken de Buller rivier waar de naam van de stream vangt mijn oog. Ils ont un nombre impressionnant de creek, rivertellement qu’ils sont parfois numérotés « Machin creek n°1, 2 etc.. ». Mais celui-ci est spécial, il porte presque mon nom de famille, sans le s et avec la double lettre inversée. 😉

Après un café à la sympathique Inangatua Junction, nous arrivons sur la côte ouest, dans la ville originalement nommée Westport. Il y a là un petit détour à faire à Tauranga Bay où nous pouvons observer nos premières otaries sauvages, Arctocephoca australis forsteri, l’otarie à fourrure de Nouvelle-Zélande.

10 février 2019 | 17h27

Trois otaries à fourrure

10 février 2019 | 17h30

Tauranga Bay

Nous sommes haut et je n’ai pas encore de zoom pour le nouveau boîtier photo alors vous ne pourrez que les deviner sur le cliché. Er zijn twee die we zien wel, maar als je wilt dat ik denk dat er nog een derde, zelfs waar ze lijken te mengen in de rotsen ! Er is wel eens noteerde er toen haar verwaardigen om te spreken.
De mannetjes meten 2,50 meter en kan een gewicht tot twee honderd kilo terwijl de grotere vrouwtjes zijn 1,50 meter en tussen de dertig en veertig kilogram. We staan ​​aan het begin van het seizoen van "rui", het kostte ons een moment om te beseffen dat het was in de rui !

10 février 2019 | 18h42

Strand in Paparoa NP

10 février 2019 | 18h43

Parc national Paparoa

We maken gebruik van mobiel Campermate Vrij om gebieden aan te wijzen, het is zeer goed gedaan, maar in sommige gebieden is het de woestijn. Wij zoeken dan openbare toiletten, ons te vertellen dat het waarschijnlijk is dat er een kleine parkeerplaats naast. Dit lukt niet altijd, maar deze keer, na vier kilometer spoor komen we in de hemel ... ! Aan de oevers van Paparoa National Park, belandden we in een open ruimte met grazende schapen, rond de inheemse bos palm knoppen, varens en andere bomen, onder reusachtige klippen loopt een rivier. Geen mens in zicht.
Na een duik in het koele water, we genieten van de plaats totdat de zon begint te stellen en onthult een dergelijke From Dusk Till Dawn, la véritable identité des habitants : les minuscules phlébotomes suceurs de sang. 😮 Qui vous laisse des démangeaisons pour plusieurs jours et des cicatrices pour plusieurs semaines – j’ai toujours les marques de ceux d’il y a trois semaines déjà !

Le lendemain matin nous avons la surprise au réveil de voir un petit train sur des rails que l’on pensait à l’abandon. Mais il est bien actif nous confirme l’homme en train de s’en occuper et fait visiter le parc national, passant entre autres dans des lieux où a été tourné… Non, pas le Seigneur des Anneaux 😛 mais The Lost World: Jurassic Park.

11 février 2019 | 10h24

Constant Bay

11 février 2019 | 11h26

West Coast

Revenant au début de la piste dans le village de Charleston, we ontbijt, lunch bij Constant Bay was ooit een kleine haven voordat ze het ooit zuiden venturing. Op de weg, zoals Hobbits, we stoppen voor een tweede ontbijt, gemaakt van steen is : Pancake Rocks ou les Punakaiki. Honderden kalksteen sedimentaire lagen die er dertig miljoen jaar gevormd uit fragmenten van het mariene leven skeletten en schelpen, Vervolgens werden gesneden door regen, de wind en de zee.

11 février 2019 | 11h45

Punakaiki

11 février 2019 | 11h51

Pancake Rocks

Voor grote dag op zee kan, omdat we niets hebben gezien, de golven in de rotsen en het verzenden van pluimen van schuim in de lucht door de verschillende rotsachtige ventilatieopeningen. In sommige rotsen, met een beetje fantasie kunt u mogelijk om entiteiten te zien. 😉

11 février 2019 | 11h56

Wat zie je ?

11 février 2019 | 11h56

Een beetje fantasie

De regen vonden we in de stad Greymouth, waar we de rest van de dag, tussen rassen, vullen brandstof en water, en een reis naar de plaatselijke bibliotheek. We zinken naar het interieur, zonder het vinden van een hoek droog en de nacht door te brengen buiten het dorp Kumara, bijna een werf ongewone land ... vraag me af of we de gebruikelijke weer tamelijk nat geloven.

De volgende dag de regen stopt om 10:00 en we hebben onze, ik denk dat, Tweede bewolkte dag sinds het begin. 🙂 Suivant la côte un moment, nous faisons un détour – qui ne valait peut-être pas entièrement tout ces kilomètres – pour aller marcher dans les Hokitika Gorge. Si ces dernières ne sont pas des plus impressionnantes, l’eau a certes une couleur intéressante. Habituellement turquoise, avec la pluie d’hier, elle a plutôt l’air d’avoir été mixée avec du ciment comme le fait remarquer Monsieur. La recette ? De la poudre de schiste et de roche grise, mélangez avec un peu de glace fondue et des minéraux provenant d’anciens glaciers. Ajoutez continuellement à l’eau de la rivière. Le résultat est un cours d’eau laiteux, de couleur turquoise ou plutôt à tendance grise boueuse comme aujourd’hui.

12 février 2019 | 12h22

Pont suspendu Hokitika

12 février 2019 | 12h23

Hokitika River

Un peu plus au sud, nous avons repéré un terrain de camping à seulement $10 (6€) par personne et après bientôt quatre semaines sur les routes, nous nous disons qu’une douche chaude avec du savon ne serait pas de refus. C’est en fait un pub qui propose quelques places ou des cabines, avec accès à une cuisine, des sanitaires et une machine à laver. Parfait ! Après une pression, enfin un pichet, la serveuse nous l’ayant conseillé puisque ça revient à la même quantité que les deux chopes mais en moins cher… si c’est pas un bon accueil client ça ? ! 😎

12 février 2019 | 12h26

Hokitika Gorge

12 février 2019 | 19h52

Howlin' Ron à Ross

Mr. muzikant probeert om zijn diensten aan te bieden in ruil voor het huis, maar de baas is niet hier ... nog. wanneer het aankomt, is het zelf, die komt aan te bieden aan het evenement te organiseren, in ruil voor camping, bier en maaltijd ! En niet alleen voor Mr., niet, niet, gewoon zitten het brengt me een beker en ons blijven drinken zodra onze glazen leeg zijn als Ron composities Howlin' en opnieuw wordt aangesloten op de vreugde van de klanten, lokale en passanten.

12 février 2019 | 21h04

Howlin' Ron - Historic Empire Hotel

13 février 2019 | 12h02

Historic Empire Hotel à Ross

Later in de avond, terwijl de keukens gesloten voor een tijdje, één noch twee, ils ressortent toutes les gamelles et nous ouvrent pas loin d’une dizaine de plats différents : « Help yourself! », je peux vous dire que l’on s’est servi, plutôt deux fois qu’une et que nous nous sommes régalés.
La nuit n’est pas terminée, Howlin’ Ron continue de jouer jusqu’à tard et après que le pub ait fermé, nous continuons de jammer avec le patron jusqu’à bien deux heures du matin. Probablement notre meilleure soirée en Nouvelle-Zélande !

Bon cette fois-ci ce sont les fondus qui n’ont pas voulu fonctionner à l’export de la vidéo. J’utilise un super logiciel libre et gratuit mais bon parfois ça ne fonctionne pas parfaitement. 🙂

 

het woordIl n’était pas sans me rappeler quelqu’un ce patron. Fêtard jusqu’au bout des ongles celui-là, son anniversaire nous dit-onIl a fallu, en plus des bières, de la bouffe et de la compagnie de motards revenant d’une concentration, descendre au goulot sa bouteille de Jameson !
Le tout suivi d’une bonne pipeQuoi, vous n’avez jamais fumé ?
Sympathique réveil le lendemain avec des gens de différentes nationalités, dont un chercheur d’or qui nous dit que nous avons dormi sur de l’or qui se trouve partout sous la ville de Ross. Effectivement il y avait un cratère énorme de l’autre coté de la rue, d’où son petit nom Gold Town, on a failli rester 😉
Ah, door de manier waarop, ce n’était pas du tout son anniversaire nous a dit un de ses collègues vu le lendemain, il fait ça tout les soirsC’est pas saint comme vie 🙂

8 Reacties op ““Kleine juichen en geweldige ontvangst maakt vrolijk feest.” William Shakespeare”

  1. Sûr que c’est plus tranquille en photos ! 😉

    Je ne pense pas que tous les petits ponts soient répertoriés sur Gogole.

    Alors les kiwis ça dépend ! Le fruit, nous en avons vu et mangé. L’oiseau est une espèce menacée et nocturne, nous n’en avons vu que des images ou des représentations en 3D. Le surnom des habitants de Nouvelle-Zélande est kiwi, alors ceux-là nous en avons vu plein 😀 !
    Quant aux Māori, la cohabitation entre les habitants originaux et les conquérants – ja, toi l’Homme blancest fort différente qu’en Australie. Quoi qu’ils semblent moins nombreux dans l’Île du Sud, nous en avons croisé tous les jours dans l’Île du Nord. Ils composent environ 14% de la population.

  2. Ronald est un nouveau chanteur de Nouvelle ZelandeHier on a vu les infosun tueur très raciste a tué les musulmans disons 20 mensen (ik denk dat) dans ce pays où vous êtes .. Heureusement vous êtes très loinPortez vous sain et sauf.. Kussen
  3. Les articles sont souvent en décalé, si tu regardes la date de publication tu verras que nous étions à Ross le 13 Februari.
    Nous sommes à Christchurch depuis deux semaines et étions donc présents en ville, avec chance à quelques kilomètres de la fusillade qui a fait cinquante morts, plus d’une vingtaine de blessés étant toujours à l’hôpital. Le responsable a été arrêté non loin de notre quartier.

    Quand est-ce que les ségrégationnistes comprendront enfin que l’Homme n’a pas de race ? Nous sommes tous du genre Homo sous le règne Animalia 😀

  4. MERCI POUR LES COMMENTAIRES ET J AI EN MÉMOIRE MON PASSAGE A CHRISTCHURCH UNE VILLE STYLE BRITISH… Bises VAN PAPY.

Laat een antwoord achter

Uw e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Verplichte velden zijn gemarkeerd *