« La marmotte est un petit animal qui, pendant tout l’hiver, prend sa température avec son nez. » La Foire aux Cancres, Jean-Charles

Toujours en jachère à la Roquette-sur-Siagne tant que ma formation n’est pas terminée, nous nous sommes tout de même accordés une nouvelle expédition ! Un week-end dans le hameau de Maison-Méane, situé à 1800 mètre d’altitude dans la vallée de l’Ubaye des Alpes-de-Haute-Provence sur la commune de Larche (04530).

Départ le vendredi midi avec deux amis, nous avons pris la route de Nice, puis d’Isola Village ; il a fallu encourager TNT pour gravir la route qui mène à Isola 2000, car avec quatre personnes à son bord certains virages ont dû être passé en première ! Arrivés à bon port, nous avons pu continuer dans les lacets du Col de la Lombarde jusqu’à la frontière italienne au sommet du col. La descente en Italie s’est faite doucement pour éviter tous les obstacles de l’étroite route : épais brouillard, vaches sur la route, tractopelle !

8 octobre | 15h59

Lacets du Col de la Lombarde

8 octobre | 16h57

Bergers sur la route en Italie

C’est sains et saufs que nous sommes parvenus au niveau de Vinadio (ville italienne) pour entamer un nouveau col, aux deux noms franco-italiens : Madelena en Italie et Col de Larche en France. Bien moins ardu que le premier ; le soleil nous attend à notre retour sur le territoire français et c’est en fin de journée que nous arrivons chez Jacques et Anne-Marie, où un troisième larron nous attends déjà. Accueillis par les mordillements amicaux d’Automne le Saint-Bernard et par la chaleur du gîte, nous nous retrouvons rapidement assis autour de la grande table en bois pour déguster les plats d’Anne-Marie… et quels plats ! Antipasti en entrée, daube et polenta, salade du jardin et fromages, arrosé de vin biologique et clôturé par un succulent gâteau aux pommes et à la crème. Le ventre repu nous passons une excellente nuit dans le camping-car, peu dérangés par le froid.

9 octobre | 7h31

Petit-déjeuner au Chalet du Germas

9 octobre | 9h36

Dans les sous-bois

Debout 8h pour déguster le petit-déjeuner presque aussi copieux que le dîner ! Rassasiés, nous partons avec Jacques pour découvrir les environs. La promenade de trois heures s’est finalement transformée en randonnée de presque six heures, mais quelle journée ! Cueillette de champignons, découverte de la faune et de la flore avec un guide très au fait ! Nous avons eu la chance d’apercevoir un agneau nouveau-né, sa mère s’étant écartée du troupeau pour lui donner le jour. Vestiges romains, marmottes, rapaces, et le dernier arrêt au lac du Lauzanier. Nous cassons brièvement la croûte pour reprendre des forces dans un cadre superbe.

9 octobre | 12h37

Deuxième marmotte !

9 octobre | 11h34

Pause casse-croûte après trois heures de marche

On s’y installerait ! Mais il est temps de revenir car trois bonnes heures de marche nous attendent encore pour rallier le gîte. Nous sommes rentrés par la route et avons pu voir les chevaux de plus près.
Si la marche nous a creusés, les plats d’Anne-Marie ont rapidement comblé ce manque ! Charcuterie, gigôt d’agneau (pas le petit que nous avons vu le matin ! Mais quand même du coin…) et gratin de blettes, panna cotta et coulis de fruits rouges.
Nous serions bien restés quelques jours de plus mais le train m’attend en fin d’après-midi, alors nous reprenons doucement le chemin de la plaine.

Suite au prochain épisode… (le reste des photos c’est par ici !)

Commentaires (3)

  1. Marc
    hmmm heureusement que j’ai lu cela après déjeuner, sinon la « torture » aurait été plus grande avec les plats d’Anne- Marie.. La photo du Lac est magnifique … vos yeux (nus) ont du être encore plus émerveillés !!
    Merci pour le partage …
    Bises
  2. Claire (Auteur de l'article)
    La « balade » a été magnifique ! Tu as d’autres photos dans la Galerie, comme d’habitude ! ^^
  3. lionnel
    Merci ma Couz, çà m’a rappelé tous ces étés passées avec mes soeurs dans le parc du Mercantour chez notre grand mère paternel qui est une férue de la marche et de la montagne en générale!! Ce trip d’un week end a du etre divin autant pour les yeux et l’estomac comme le souligne si bien marc, il est clair que çà donne envie, vivement vos prochaines aventures, bon courage pour ta formation à grenoble ou là j’en suis sur tu vas sentir le froid, lol! beezo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *