« Prends un bain de musique une à deux fois par semaine pendant quelques années et tu verras que la musique est à l’âme ce que l’eau du bain est au corps. » Oliver Wendell Holmes

Nouveau mois, nouvelle vie (surtout pour Ronald, puisque pour moi un intermède français se profile à l’horizon), nous obtenons nos Sofinummer ou BSN (équivalent du numéro de sécurité sociale français sans lequel on ne peut travailler), Ronald ses premiers entretiens et nous découvrons enfin le bain municipal survivant d’Amsterdam. Il mérite que je m’y attarde : les recherches sur Internet en français et anglais n’ayant rien donné, c’est finalement en néerlandais que nous finissons par trouver l’adresse d’un badhuis, qui semble être ce qu’il dit (beaucoup de liens nous ayant menés sur des restaurants, cafés ou autres lieux de nuit!).

Entrée timide… et quel accueil ! Sourires, poignées de mains, oui vous êtes au bon endroit, mais toutes les douches sont prises, un café ou un thé en attendant ? Oh votre compagne est française, voulez-vous être interviewés ? Pardon ? Nouveau sourire, nouvelle poignée de main, Martin nous éclaire sur le badhuis de Da Costakade, après nous avoir servi des cafés. Nous nous trouvons bien dans les dernières douches publiques d’Amsterdam et il s’en est fallu de peu pour qu’elles disparaissent ! Toutes les autres on été transformées en théâtre ou café (ça explique les liens), mais la volonté de quelques bénévoles a permis que celles-ci soient encore debout aujourd’hui. A notre tour de raconter nos expériences… qui termineront imprimées dans la première édition du Badhuis en sauna Da Costa, je vous laisse voir par vous-même :

Ronald et Claire dans le journal

Autre évènement marquant la Gay Pride d’Amsterdam début du mois, ça ressemble fortement à la fête de la reine, sauf qu’à la place des tenues oranges, tout le monde est habillé en rose et violet !

4 août | 18h13

Gaypride

4 août | 18h14

La place Rembrandt transformée

Commentaires (10)

  1. Régis
    Super ! ! Des stars internationales !
    Mais ?? Comment ça il n’y a pas de traduction de l’article dans lequel vous êtes parus ? Moi je veux la traduction de vos phrases mythiques ! Déja que je suis fan de toutes les citations qui accompagnent les newsletters ! 😉
    Gros bisous à vous
    Régis
  2. Claire (Auteur de l'article)
    Haha, je te fais ça dans la semaine ! Bon on voit la droiture des journalistes hein, il a un peu mis le discours à sa sauce et nous a fait dire des choses que nous n’avions pas dites ! 😀
  3. Marc
    Ils ne citent pas les dames d’abord les journalistes ?
    Ou est ce les gars du coin en premier .. non mais !!!

    La photo du journal est amusante, vous faites très.. heu ..pionniers. Genre la petite maison dans la prairie quoi ..

    Pour la gay pride, je ne vois pas bien où est Ronnie sur la photo !?

  4. Claire (Auteur de l'article)
    Haha, parce qu’il a mis Ronald en premier dans le titre ? Il faut dire que c’est le seul à avoir parler ! L’interview en néerlandais… Quant à la Gay Pride, cherche le chapeau, il doit bien être quelque part ! :d
  5. Marc
    Tu as quand même dit bonjour, au revoir ? Mais quand même, on cite les dames avant 😉

    Pour la Gay Pride : Un chapeau rose pour l’occasion ?

  6. Claire (Auteur de l'article)
    Oui, de plus il parlait même un peu français ! ! Quant au chapeau rose, je proposerais l’idée à Ronald 😀 !
  7. Marc
    Il faut que le chapeau soit assorti au pull et aux sous vêtements bien sûr !
  8. Claire (Auteur de l'article)
    J’ai dit dans la semaine ? 😳 Ça m’était complètement sorti de la tête ! Enfin, chose promise, chose dû (avec annotations !) :

    Entretien avec des clients des bains publics

    En fait, ils sont toujours en voyage : Ronald et Claire. Mais aussi libres qu’ils soient, même ces « gens de voyage » ont parfois besoin d’une douche. En août, ils ont fait leur première visite aux bains publics sur le quai DaCosta. « Nous avons longtemps cherché sur Internet », explique Ronald. « Toutes les recherches avec ‘badhuis’ et ‘Amsterdam’ nous amenaient sur des sites de restaurants ou de théâtres. Quoi qu’il en soit, nous avons fini par trouver. Nous sommes en camping-car. Celui-ci dispose d’une douche, mais elle ne fonctionne pas correctement (NdT : nous avons certes une petite réserve d’eau, mais c’est fonctionnel). Nous sommes donc contents de pouvoir venir ici.  »
    Ils ont déjà fait le tour de la moitié du monde (NdT : s’il le dit !). Le Néerlandais Ronald et la Française Claire se sont lavés dans tellement d’endroits. Les Pays-Bas ne sont pas le meilleur endroit pour les nomades, trouve Ronald, qui est de retour dans son pays natal. « En Australie, vous n’avez qu’à sauter dans la rivière. A Melbourne, vous avez des douches publiques sur la plage, très pratique. Quand nous sommes près de chez Claire, dans le sud de la France, nous pouvons plonger dans un lac. Dans ces pays, c’est également beaucoup plus facile de stationner un camping-car. Ici c’est vraiment un mauvais endroit pour les campeurs. Les néerlandais sont des maniaques du contrôle qui veulent tout voir parfaitement organisé. Il suffit de vous garer quelque part pour avoir immédiatement la police qui vous dit de passer la nuit en camping. Mais c’est 20 euros par nuit (NdT : hors saison !). »
    Ils n’ont aucune idée de combien de temps ils vont rester aux Pays-Bas. Ronald : « J’ai besoin de me faire un peu d’argent. Petits travaux ou un emploi simple. Tout ira bien. J’ai entendu dire que les bains publics restaient ouvert l’été, pour se laver nous n’avons donc pas de souci à nous faire. »

  9. Marc
    Merci, merci ..tout ce temps à attendre la traduction, l’eau à la bouche ( à ne pas confondre avec l’eau à la douche). Bon quand vous passerez par là, je vous montrerai un ou deux plan d’eau pour la toilette 😉
  10. Pingback: Retour à Melbourne - Victoria, Australie | Carnets de Routards

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *