« Toute culture naît du mélange, de la rencontre. » Octavio Paz

Réveillés doucettement par le pépiement des geais (ça change des camions-bennes ou des sirènes des camionnettes de nettoyage ! ), nous petit-déjeunons à l’ombre des pins avant de retourner sur Cotignac pour aller voir de plus près les ruines et les grottes qui parcourent la falaise surplombée par les restes de deux tours féodales. Hors saison, la visite des grottes (2 euros) n’est ouverte que l’après-midi – nous ne favorisons de toute façon que les activités gratuites ! – nous nous contentons donc des petits chemins à pied de falaise où s’alternent maisons privés et petites excavations (que certains utilisent comme garage ! ) avant de partir à l’assaut des tours sarrasines sous un soleil de plomb.

24 mai | 12h40

Anciens pressoirs à olives de Cotignac

24 mai | 12h46

Maisons cotignacéennes

Charmés par ce petit village paisible, nous le laissons tout de même derrière nous pour rouler vers Carcès et son lac, avec un détour par l’abbaye du Thoronet dont vous ne verrez que la pancarte parce que 7,5 euros la visite… !

Installés au bord du lac (ou presque ! ), nous passons la fin d’après-midi à boire le thé « comme là-bas » et manger quelques fraises venant du jardin de nos voisins camping-caristes, lui Marocain, elle Allemande et jouant de la guitare.

24 mai | 14h04

Carcès au loin

24 mai | 18h47

Fin de journée sur le lac de Carcès

La soirée me trouve à chasser les grenouilles autour du lac, uniquement pour les prendre en photo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je suis encore dans le coin jusqu’à la fête de la musique. Nous devions définitivement larguer les amarres le 16, mais Ronald a trouvé une date qui paye pour le 21 donc (!), je lui parlerai du musée. 😉
  2. Ah Carcès 🙂
    Et des photos de beau temps. Ca me rassure de voir qu’ailleurs en France on est bien en juin et pas en novembre.
    Mais WTF ? 7,50 la visite de l’abbaye ? Ok ils ont besoin de thune pour les fouilles archéo et la reconstruction, mais quand même… bééé je me rappelais pas que c’était si cher. Et j’ai l’impression d’avoir TOUJOURS visité l’abbaye sous les cordes !
    Bref, dommage pour Lorgues, si j’avais su, je t’aurais conseillé à l’avance d’aller visiter le musée Rob Jullien (gratuit) tenu par sa veuve, dans l’ancien moulin du village. Ambiance templière et mystique à souhait !