« Il n’y a pas de petites économies. » Proverbe français

Le matin du lundi 25 tant attendu arrive enfin et Ronald participe aux réparations de TNT pour en apprendre un peu plus sur la mécanique de notre maison roulante. Vers 15h le camion est fin prêt pour reprendre la route, hélas plus ou moins celle du retour, Ronald ayant postulé à différentes offres dans la région PACA.

Après un petit arrêt de deux jours à Poussan (impression de déjà-vu ? 🙂 ), nous allons jusqu’à Montpellier le jeudi 28. La veille au soir la température est descendue en dessous de zéro et nous avons mis en route le chauffage. Mais nous avons trouvé sur Internet une astuce pour un petit chauffage d’appoint pas cher que nous souhaiterions tester. Ce n’est pas une révolution mais pour un faible investissement (voire zéro si vous avez le temps de chercher ou de récupérer ce qu’il faut) cette petite source de chaleur peut vous faire faire des économies (à moins que vous ne viviez dans un loft de cent mètres carré, là je doute de l’efficacité !).

30 novembre | 20h26

Chauffage d'appoint

30 novembre | 20h27

A l'intérieur

Il faut des bougies chauffes-plats, elles se vendent par paquet de cinquante ou cent pour un petit prix (3,60€ à Leclerc, on doit pouvoir les trouver encore moins cher dans un bazar), deux pots de fleur en terre cuite avec une taille d’écart (un ou deux euros) et un moule à cake (nous en avons pris quatre en aluminium pour 3,40€). Après il suffit de mettre quatre bougies en carré au centre du moule, poser dessus le plus petit pot (à l’envers !), boucher le trou avec du papier alu (l’emballage vide d’une bougie plate fait très bien l’affaire) et poser le plus gros pot par dessus. La chaleur des bougies va sortir par le trou du dernier pot et être diffusée par la surface en terre cuite.

Ça ne remplacera pas le chauffage dans une petite pièce mais peut-être que ça permettra de le baisser (calcul à faire pour voir si on économise vraiment sur la facture !), par contre dans un bateau ou un camping-car, ça change ! Testé deux soirs, avec des températures entre -1° et 2°, nous n’avons pas allumé le poêle (économie de pétrole !), les bougies brûlent plus de quatre heures donc ça tient la soirée ! Le dispositif peut être agrandi (plus gros pots) ou multiplié (nous allons peut-être tester avec deux installations).
Sinon en maison, pensez à fermer tous vos volets la nuit pour diminuer les pertes de chaleur d’environ 15% ; sachez aussi que baisser son chauffage d’un degré permet d’économiser 7% d’énergie, autant en moins sur la facture. 😉

28 novembre | 9h55

Givre sur TNT

30 novembre | 20h24

Sauvetage de fruits et légumes

 Nous étions à la limite de la Camargue, juste à côté de Candillargues (une ville voisine de Montpellier) pour le premier soir d’essai, avec des taureaux pour voisins. La photographie de TNT juste au-dessus c’est le lendemain de la nuit bien froide, il y avait du givre partout ! Et à droite, une autre forme d’économie 😉 , sauvetage de fruits et légumes jetés par un magasin « bio ».

Vendredi 29, après avoir fait le plein d’eau sur un chantier (ne trouvant pas de fontaine, nous avons demandé à un ouvrier en désespoir de cause, bon plan à se souvenir, il y a toujours de l’eau sur un chantier !), nous visitons une nouvelle ville voisine de Montpellier : Pérols. Direction le parc du Mas Rouge et son étang. Ballade au bord de l’eau où sont installés des flamands roses ; à gauche nous avons vu sur Carnon et en face Palavas-les-Flots. Nous restons au Mas Rouge pour la nuit sur un tout petit parking où personne ne vient nous embêter.

29 novembre | 16h46

Flamands roses

29 novembre | 16h54

Fin de journée au Mas Rouge

Samedi, à la recherche d’une laverie, nous traversons Carnon où nous sommes accueillis par un panneau de stationnement interdit au camping-car de 20h à 7h. Nous ne dépenserons pas nos sous ici, ville suivante : Mauguio. Si la laverie est à côté d’un Intermarché (petite information sur les mousquetaires ici), c’est je crois la moins chère, la plus rapide et la plus efficace que nous ayons pu trouver depuis que nous vivons en camping-car (bientôt trois ans et demi) : 3,50€ le cycle de lavage d’une demi-heure, 1,50€ le séchage de douze minutes (amis camping-cariste prenez note !).

De retour à Pérols, nous restons dans la zone commerciale qui sera bientôt déserte et où nous passerons un dimanche calme et au soleil pour ce 1er décembre.

Commentaires (8)

  1. Marc
    Merci pour l’astuce chauffage ..pas bête.

    Prochaine fois que vous êtes pas loin de Palavas, vous pouvez pousser jusqu’ à Maguelone ..petit presqu’ile retirée du monde. Je crois qu’il y a un couvent. Il y a surtout la cathédrale.. rien à voir avec une cathédrale dorée, pailletée et ostentatoire comme on peut en trouver ailleurs. C’est plutôt sobriété et simplicité !
    J’avais bien aimé l’endroit.. il faut que j’y retourne..

  2. Claire (Auteur de l'article)
    Noté ! Merci pour ce conseil à appliquer lors de la prochaine ballade dans cette région. 🙂
  3. Gwendoline
    Merci pour l’astuce chauffage ; pour chauffer nos 160 m2, on repassera, mais l’idée est excellente.
    Une qui fonctionne bien et que nous avons testé samedi : inviter beaucoup de monde à la maison. Nous étions presque 30, nous avons éteint le chauffage à 14h, attendu les invités avec impatience car il ne faisait plus si chaud, puis quand ils sont arrivés, la température est remontée en flèche ! A tel point que nous avons entr’ouvert la fenêtre presque tout le temps ! Par contre, l’alarme CO2 (très sensible…) s’est déclenchée (elle n’hurle pas, fort heureusement, et se contente d’envoyer un SMS à mon mari…)… les bougies du gâteau d’anniversaire, certainement !
    A vrai dire, en étant 8 à la maison, c’est assez rare que nous surchauffions car la chaleur humaine, ce n’est pas une légende !
    J’ai vu que vous aimeriez visiter la Suisse, je ne sais pas si c’est virtuellement par les photos des blogs ou en vrai, mais si vos roues vous poussent jusqu’outre frontière, faites-nous signe !
  4. Claire (Auteur de l'article)
    Pas de quoi, j’aime bien lire, tester et partager ce genre de petites astuces. 🙂 Mais tout à fait d’accord pour la chaleur humaine, même à deux il fait déjà moins froid que tout seul !
    Pour la Suisse, si ce n’est pas pour tout de suite (Australie d’abord 😉 ), pourquoi pas, je me demandais comment étaient reçus les camping-cars là-bas, sachant que nous n’allons jamais en camping. En France, un camping-car peut se garer là où une voiture le peut (sauf commune récalcitrantes ! :p ), mais ce n’est peut-être pas le cas de tous les pays. Peut-être sauras-tu me renseigner ?
  5. Gwendoline
    Il y a des infos utiles ici : https://www.cccsr.ch/pratique-du-ccar-en-suisse/

    Je n’en sais pas plus. Pour mes convictions écologiques, je vis sans voiture alors la plupart du temps, je ne sais même pas où les gens peuvent se garer !!! 😉

    C’est pour quand, l’Australie ??

  6. Claire (Auteur de l'article)
    Merci beaucoup pour le lien, je vais l’étudier. Je t’approuve dans ton choix, j’ai moi-même tenté l’aventure à pieds pendant un mois.
    Si tout se déroule bien, nous partirons pour l’Australie d’ici novembre ou décembre 2014, après avoir rempli consciencieusement nos escarcelles ! 🙂
  7. Jean-Luc
    Claire, merci de ce feed back. Si votre compagnon a trouvé du job, vous allez vous sédentariser ?
  8. Claire (Auteur de l'article)
    Bonjour Jean-Luc ! Contente de vous voir par ici. Effectivement nous nous sommes sédentarisés pendant plusieurs mois (mars-octobre 2014) à Castellane où nous avons tous deux travaillés dans un camping. Mais c’était pour mettre des sous de côté… Pour repartir en Australie sous peu ! La sédentarisation n’est toujours pas pour maintenant ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *