« La loi ignore presque le droit. » Victor Hugo

Septembre, le mois qui aurait dû être presque parfait. Nous avions trouvé nos marques, avions tous les deux un emploi et allions pouvoir profiter encore plus des multiples activités de la capitale (plus de sorties, visiter les musées, etc.) C’était sans compter la police néerlandaise !

Peut-être laxiste durant l’été, la rentrée n’est pas que pour les enfants et les agents des forces de l’ordre deviennent plus présents et insistants ! En à peine une semaine, nous avons le droit à trois visites, et bien que toujours corrects et sympathiques, les policiers nous expliquent que nous devons nous installer dans un camping (voir le premier paragraphe de la page Amsterdam).

Le 13 septembre, nous capitulons et entrons dans le moule, direction le camping Zeeburg, à l’ouest de la ville. Mais ce n’est que pour mettre nos affaires en ordre et quitter à regret Amsterdam. Nous ne prévoyons donc que de rester jusqu’à la fin du week-end pour tenir nos différents engagements et laisser à nos employeurs le temps de se retourner. Une fin quelque peu précipitée, mais l’expérience n’en reste pas moins vivace et extraordinaire !

12 septembre | 15h44

Fabrique de nuages ?

12 septembre | 18h58

Arc-en-ciel à Diemen

Deux dernières images du coin, nous avons enfin découvert pourquoi il ne fait jamais grand soleil aux Pays-Bas ! Forcément avec une machine à fabriquer les nuages… Et notre petit coin de paradis (si on oublie le gros pylône électrique) à Diemen.

Nous nous accordons quelques jours à Lunteren avec visite de la famille et reprendrons la route du Sud à travers la campagne néerlandaise le 20 septembre.

Retour à lire bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *