L’Odyssée de Ronnix en Gaule

L’aventure commence quand Ronnix se fait amputer de la moitié de son coeur en ce dimanche 11 juin dans l’an de grâce 2017, le laissant s’en aller sur les rails d’un certain savoir binaire et hexadécimal (je sais, seul les anciens druides parlent comme ça).
Sous peu sa route se couvrit de brume, mais le rêve qui lui trotte dans la tête depuis plus de douze lunes est fort.
Traversant la Camargue aux côtés d’autres chevaux sauvages, obtenant gîte et couvert aux portes de la cité fortifiée de Béziers, il s’endormit au son lointain des carrosses itinérants.

Le lendemain, on peut dire que la moitié des dieux grecs se sont ligués afin d’assombrir monts-et-vallées entre Labastide Rouhairoux et Albi. Ah ! Albi justement.

Un gros bâtiment à Albi

Castelnau-Montmiral

Attraction naturelle

Après avoir croisé des albigeois en pays cathare (non, pas d’anachronisme), il se retrouva attablé avec le diable en personne, mieux connu sous le nom de El Diablo. Par trois fois, trois contrats il vit les limbes de la perdition, les unes après les autres. Le bon côté du diable lui a tout de même permis de connaître le grand Fifi qui eût côtoyé d’autres diablotins musiciens tels les troubadours de Motörhead, le nectar des dieux du roc était de mise.
Il repartit sans sésame.

 

A la lueur de l’aube suivante, le périple entre Brive et Limoges a fragilisé le gaillard pour aller chasser les Maures de Poitiers, ou était-ce les Sarrasins, il ne se souvint plus.
Perdu autour des Pont-de-Cé, et il y en a effectivement beaucoup, errant sur les routes de campagne, Ronnix se trouva un petit coin paradisiaque, au bord d’un plan d’eau (qui s’avèrera être le Louet, affluent de la Loire) à la tombée du jour.

En parcourant Angers, la révélation ! Il se dit que tout bêtement Poitiers étant dans le Poitou, Angers était en Anjou, CQFD !

Le château de Durtal

Photo décochée à La Flèche

 

Circulant encore et encore, pendant plus de 24 minutes autour du Mans, pour ne pas trouver la direction d’Alençon, il dut malheureusement payer une taxe impériale de deux sesterces.
A la rencontre des Normands en Normandie, notre héros fit un peu de tourisme dans la charmante ville de Bernay pour repartir de plus bel vers les côtes et les falaises, Etretat, Fécamp et toutes les mignonnes intermédiaires dont Ypont. Majestueux, malheureusement aucun coin de village où passer la nuit, et, au point de rupture et au bord du désespoir, un panneau indiquant un lac, celui de Caniel, commune (pas d’anachronisme) de Vittefleur, sauva le batave (eh oui Ronnix n’est point gaulois).

Demeurant sur les côtes atlantes notre voyageur fut informé par le roseau qu’un parc à carrosses se trouvât dans le lieu-dit, Wissant.
Énorme plage remplie de Lutéciens, heureusement à marée basse, sinon ils auraient vraiment été très serrés.
Le soir venu le batave se fit offrir un Ouzo (boisson grecque anisée) par un voisin de carrosse, un Goth, ou Ostrogoth nommé Manfred. Ce dernier accompagné de sa femme Maria, après une amphore bien arrosée et un banquet d’exception (pâtes romaines) lui parla en Goth et l’informa que Santé se disait Yamas! en Grec (oui, j’ai dit bien arrosé).

Dernière étape avant la grande traversée, Calais. Il arriva… Pas-de-Calais ! Tout fini par s’arranger quand il eut Devos nouvelles.
Remplissage de gourde, en attente du navire qui devait l’emmener en Bretagne, Ronnix s’endormit… Il sombra dans un sommeil profond et fit le plus étrange des rêves… Il se trouvât chez les bretons et se réveilla avec… La Gaule  😉

***
Notes techniques :

Lac de St Pardoux ! Excellent site aménagé. Eau payante.

Lac de St Pardoux

Panorama lac de St Pardoux

 

St Pardoux tout court

La Flèche, eau potable gratuite !
Attention les ponts de Normandie ET de Tancarville sont payants : 3,20 €
L’usine de petits pains Pasquier est à Vron (oui ça existe, et je l’ai vue)

Commentaires (10)

  1. Claire
    Aaaoooh c’est trop bizarre de recevoir une notification de Carnets de Routards m’annonçant qu’il y a un nouvel article !
    Mais ce dernier est juste excellent ! 😀 Quoi qu’un peu émue, j’espère qu’il y aura une suite depuis l’autre côté de Mor Breizh. 😉
  2. Bree Domi
    bravo Claire quelle merveilleuse conteuse tu fais .rêve ou réalité? Ronnix est-il accompagné de la fée Clairix dans son voyage? bonne continuation on attend l’arrivée de Ronnix chez lez Anglois. bises Domi&Claude
  3. Claire
    Bonjour vous deux !

    En regardant de nouveau sous le titre de l’article, vous verrez que c’est un nouvel auteur ! Il laissait déjà des petits mots dans les derniers articles d’Australie et de Thaïlande, mais le voilà promu !

    Ronald est seul avec TNT sur les routes pendant que je termine ma période en entreprise. Je le rejoins début août.

  4. Sipkje
    Aah mooi om weer wat te lezen.Dikke kus
  5. Claire
    We zien uit naar de volgende artikel! 😉 Doei!
  6. Coulouvrat Brigitte
    Tu es excellente Claire.. Quel récit… Quel humour !!!!!
  7. Claire
    Mais, mais ! Ce n’est pas moi hihi ! Regarde le nom de l’auteur en début d’article 😀
    Tout ce que je tape sur un clavier en ce moment c’est du code 😛
  8. Véronique
    Excellent Ronnix le troubadour ! ta plume est désopilante, j’adore ! Merci et bon vent vers le nord, nous serons loin derrière toi puisque nous partons le 30 juillet direction les Highlands et autres contrées gaéliques…Bisous !
  9. Uncle Marc
    De même .. j’ai cru Claire que tu avais changé de style. Quelque chose ne collait pas, et pourtant cet humour (décalé)sonnait familier à mes oreilles ( à mes yeux en l’occurrence). Mais bien sûr ! qui d’autre pouvait/devait écrire (légitiment) sur ce blog !

    Super texte Ronnix, tant de Gaulois de naissance aimeraient maitriser le gaulois comme tu le fais.

    Fais juste attention à ne pas prendre trop l’habitude de parler de toi à la troisième personne, le druide pourrait alors te préparer des potions toutes en couleurs (cf Axterix et le ….. à vous de trouvez 😉 )

    Take care

    Uncle Marc

  10. Claire
    Alors en premier m’est venu le Combat des chefs, un vague souvenir où ils ont besoin de Panoramix mais ce dernier n’est plus en état. Après j’ai pensé au Chaudron mais c’est une autre histoire… puis au Coup du menhir, mais ce serait bien le premier, le dernier étant la même histoire en version dessin animé ! Si c’est de celui-ci que tu voulais parler. 🙂

    Quant à parler de soi à la troisième personne, ça me rappelle l’excellent dialogue au début du Domaine des dieux !

    Astérix et le Domaine des Dieux

    Rendez-vous en terre d’Alba !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *